Negocier son salaire : comment faire ?

"Doit encore faire ses preuves ".
  "Désolé, mais cette année, les salaires sont gelés ."
" Vous êtes déjà au top 10 des salariés, vous savez. "

négocier salaire délégué médical pharmaceutique


Ces phrases évoquées par votre manager vous irritent , vous dérangent car trop souvent entendues au moment des bilans de fin d'année .

Époque des bilans où l'on espère avec un peu de fébrilité que la direction sera généreuse avec nous, puisque les résultats de  l’année sont bons.
Très bons .

Comme chaque année, les diapositives présentées en séminaire sont élogieux. 
Plus 20  % de croissance sur bidule, plus 5 sur machin.
Dans un environnement en compétition, nous dit-on.
Grace au travail d’équipe du service médical, marketing, ventes.
La presse spécialisée se fait le relais des courbes de croissance du labo.

On espère donc que les bonus et augmentations des salaires seront équitablement répartis.
Que nenni.
Et hop , ce sera 1% pour la plupart des délégués. .
Et là , oui là, c'est la douche  froide qui démobilise.

Tout serait il déjà joué d'avance ?

Dans les grandes entreprises , il semble que ce soit le cas.
Les ordinateurs de la  DRH possèdent vos données personnelles ( âge, sexe , ancienneté, expérience , catégorie ou classification , diplôme etc...) et cela laisse peu de place à la négociation en face face.

Et les chefs ont peu de marge de manœuvre.

D'où l'importance de bien négocier avec la direction,  en embauche, son package salarial.

Car après,  c'est toujours très compliqué.
Et surtout, cela ne dépend plus de vous.



Que faire ?

Le mot clé c'est l'anticipation.

Et surtout professionnalisme.

Bien comprendre les enjeux des augmentations, l'historique de ce qui se fait dans votre labo.
En effet, savoir quelle enveloppe annuelle est attribuée relève de l'exploit, car  seule la direction à accès à cette information précieuse.
Et augmenter son équipe est un acte fort de management.

Deux points utiles que je vous partage pour sortir du lot.

1. Bâtir sa stratégie

J'ai rempli les objectifs ne suffit pas.

Finalement, augmenter le CA, de nouveaux marchés et les marges de votre secteur d'activité est correct. 
Finalement vous n'avez fait que votre travail et juste votre travail. 
Et ce malgré votre grande implication. 

Si en revanche, la mission posée en début d'année à été dépassée et que votre chef s'est engagé par écrit à vous rétribuer, là vous marquez des points.
Venez pour cela avec des données chiffrées de l'avancement du plan d'action sur les points précis qui ont fait l'objet du contrat.



Bâtissez pour l'année votre stratégie pour laquelle vous allez demander le maximum de ce qui se fait dans l'entreprise.
Bâtissez donc gagnant gagnant.

2. Faire savoir son savoir-faire 

-Vous êtes en poste

Portez vous volontaire pour un nouveau projet, une nouvelle mission, une responsabilité nouvelle.
Une innovation, un partenariat exceptionnel qui vous a permis de prendre des parts de marché.
Formez vous, ou formez les autres et surtout faites le savoir et actez le !
N'attendez pas la dernière minute pour remettre les choses au hasard.

Avoir son chef en lien constant est important, car il est celui qui est reconnu pour son acte de récompense adapté au délégué méritant. 

Un directeur avisé est toujours fin psychologue et sait bien comment et à quoi vous fonctionnez.

Apprendre à le connaitre est donc essentiel.

Vous faites savoir ( avec modestie mais réalisme tout de même ) que vous avez agi pour obtenir des résultats.

-Vous cherchez un poste

Objectif : être en position de force pour demander le haut de la fourchette du type de poste que vous visez. 

Pour cela, il faut juste vous mettre à la place du recruteur, qui a du choix entre les bons candidats qui ne seront pas trop gourmands.

Il attend de votre part que vous vendiez vos compétences, vos talents, vos motivations, vos envies de vous dépasser par votre stratégie affutée.

Si vous arrivez à convaincre,que vous êtes l'homme ou la femme idéale, la personne de la situation, et que vos prétentions sont au marché-vous aurez fait au préalable preuve d'anticipation en vous renseignant- vous serez en force pour négocier.

Un salaire = une personne adaptée pour un poste

Si au contraire, le recruteur sent que vous ne lui coutez pas trop , surtout si vous cherchez un job, il vous proposera le poste au bas du classement, sans vous révéler sa marge de manœuvre.

Et vous le prendrez. 

L'idéal est donc de changer de poste, en étant déjà en poste !

En fait, il faut montrer que tout va bien pour nous, finalement, sur de soi.

" Mes prétentions suite à ce que je viens de vous démontrer sont de tant , pour une prise de poste rapide".

et surtout ar-gu-men-tez ! en vous a-da-ptant !


Vous souhaitez aller plus loin car vous appréciez ces conseils ?

Vous souhaitez être accompagné pour vos négociations ?

Je vous propose de laisser votre demande en haut ou en bas de ce blog, dans la boite de commentaires pour un coaching personnalisé.

A deux, on voit plus loin !
 

Bons entretiens à tous !
Bonnes négociations ! 

Frantz DALLEMAND
mars 2018 







Commentaires